Depuis maintenant 1 semaine Alexis souffre d'une photophobie handicapante alliée à une allergie

*photophobie = forte sensibilité à la lumière.

Depuis donc une semaine sa cornée est fortement irritée par des allergies. Il a droit à un traitement aux corticoïdes pour tenter de le soulager.

Sa photophobie handicapante l'empêche de supporter la moindre luminosité. Malgré le port de lunettes de soleil agrémentées d'un bandeau en tissu occultant doublé il ne peut sortir et souffre lors de la prise des repas en notre compagnie dans une pièce claire. Il passe donc ses journées dans une pièce noire en attendant que le temps passe.

alexis

 

Dés l'appartition des premiers symptômes (yeux qui brûlent à la lumière et vision floue de l'oeil gauche) nous sommes allés voir notre médecin généraliste (l'ophtalmologue ne pouvant nous recevoir que le lundi suivant soit 4 jours après) qui a supposé une allergie. Un traitement pour tenter diminuer la douleur a été prescrit.

 

Le traitement ne soulageant pas Alexis et de part son handicap visuel nous avons choisi de nous rendre le lendemain aux urgences ophtalmiques à Toulouse. Le diagnostic d'une allergie a alors été confirmé avec prescription d'un traitement plus fort. La forte photophobie les a intrigué et leur a paru atypique. Ils ont supposé qu'elle était liée à l'allergie bien que très importante.

 

Au bout de 48h sans aucun effet apparent nous sommes allés à notre rendez-vous chez l'ophtalmologue. Ce dernier nous a alors orienté vers un ophtalmologue spécialiste de la rétine et de la cornée. Le rendez-vous a été fixé 3 jours plus tard avec maintient du traitement car sa cornée était toujours irritée. C'est surtout l'importance de la photophobie qui a intrigué le médecin.

 

Suite au rendez-vous avec le spécialiste l'origine de la photophobie handicapante n'est toujours pas trouvée. Le traitement pour les allergies est quant à lui augmenté car sa cornée est toujours très irritée.

 

Nous sommes maintenant orientés vers un neurologue pour tenter de trouver l'origine de cette photophobie.

 

Notre bonhomme qui en arrêt depuis maintenant 1 semaine le sera pendant encore au moins 15 jours. Pas facile pour lui de continuer à rire tous les jours mais sa force de caractère l'aide beaucoup. Il est un exemple pour nous car il continue de se battre et s'adapte à ce nouvel handicap avec une rapidité remarquable.

 

Nous vous tenons au courant de la suite des évènements. Bonne fin de journée à vous tous et à très bientôt pour de bonnes nouvelles j'espère...